Film , vidéo , image de Bretagne , DVD de bretagne, voyage tourisme et vidéo en Bretagne. DVD Vidéothèque de la Bretagne, tourisme bretagne et vidéo

Carte touristique de la Bretagne en vidéo. Vente d'images , vidéo et film de Bretagne, carte postale Vidéo de bretagne, vidéo de tourisme en Bretagne

guide touristique de la Bretagne en images,

Votre vidéo pour le Web...
pub-baladin-web
Connexion



Recherche
Accueil Vidéos de Bretagne Collection vidéo Littoral Breton Vidéo de St Malo à St Michel

Vidéo de St Malo à St Michel

DVD vidéo St Malo Mont St Michel  

st-malo_st-michel

 

 

 

 

 

 

DVD vidéo St Malo-    le Mont st Michel . tourisme en Bretagne.
Image, Film, Documentaire, tourisme et vidéo.

Réalisateur André Espern

      

Un voyage entre deux cités ancrées dans l’histoire et l’imaginaire collectif.
St Malo la guerrière, cité corsaire de Surcouf, Duguay-Trouin ou jacques Cartier, évoque l’aventure et la découverte. A quelques encablures se dressent face à la mer les 300 rochers de Rotheneuf sculptés par un mystérieux abbé. Passant par Cancale l’huîtrière, nous arriverons dans cette baie mythique, fascinante, dangereuse et unique au monde : La baie du Mont St Michel, né d’un rêve, au péril de la mer. Après tant d’émotion, nous méritons bien la plus célèbre omelette du monde, celle de la mère Poulard.

Achetez ce DVD chez notre partenaire videos.fr

Achetez ce DVD chez notre partenaire

videos.fr

Saint Malo
Notre périple sur la côte d'émeraude commence à Saint Malo et s'achèvera dans la baie du Mont Saint Michel. Depuis le début du siècle Saint Malo est devenue une célèbre station balnéaire et rares sont les villes fortifiées qui comme elle étalent des plages immenses au pied de leurs remparts. Mais rares aussi sont les villes a avoir eu un destin aussi exceptionnel. Saint Malo a vu naître des marins qui forcent l'admiration des hommes. Aventuriers, marchands et corsaires, tous ont écrit l'histoire de cette ville bâtie comme un gigantesque navire.
Pour parler de Saint Malo, vous allez le voir il faut parler d'ailleurs.

L'histoire de Saint Malo s'écrit avec celle des océans, alors ce n'est pas par hasard si cette histoire débute ici à Saint Servan, commune de Saint Malo. Ancienne forteresse, ancienne prison sous la révolution, c'est ici à que trône depuis le 14ème siècle l'imposante Tour Solidor qui abrite la collection fabuleuse de l'amicale internationale des Capitaines Cap Horniers.

Pendant les siècles qui vont suivre, la route du Cap Horn va détrôner celle du détroit de Magellan. Dès 1850 un trafic important va se faire dans l'océan pacifique avec le nitrate du Chili, le guano du Pérou et les deux découvertes de filons d'or en Californie et en Australie. Il va s'ensuivre un besoin croissant de fret et donc de navires pour transporter les hommes et les cargaisons. Un vrai pari pour tous les armateurs de cette époque.

Novembre 1910, le Prussen parti de Hambourg, descend la manche pour un long voyage vers l'Amérique du sud. Une nuit, un vapeur anglais croit pouvoir passer devant le Prussen mais celui-ci est trop rapide et le vapeur anglais vient s'écraser contre la proue du Prussen qui commence à faire eau.

Cet épisode dramatique, entre un vapeur et ce magnifique cinq mâts préfigure ce que sera l'histoire de la marine. Pour les besoins d'un commerce qui n'entend rien aux vents et aux courants mais qui vénère les bénéfices et la régularité des transports, la vapeur va au début de ce siècle, remplacer ces voiliers et ces marins qui eux avaient choisi comme symbole de leurs aventures maritimes le fier et majestueux albatros.

Les murs de Saint Malo résonnent de grands noms qui ont fait la gloire de la ville, ~oJDme Jacques cartier par exemple qui voyagea vers les Indes et vers l'ouest inconnu. Mais un nom revient sur toutes les lèvres, c'est celui du corsaire, Surcouf. La course en mer date du moyen âge. Les capitaines se voyaient octroyer par le roi des lettres de marques leur donnant l'autorisation de franchir les frontières pour capturer les bateaux ennemis et lutter contre les pirates. Sous Colbert les Malouins vont commencer à se distinguer à ce petit jeu et le port de Saint Malo va être un des premiers port armé pour la guerre de course à la fin du règne de Louis 14. Avant Surcouf, il convient d'évoquer le capitaine de frégate Dugay Trouin qui terminera sa carrière comme lieutenant général des armées navales.

Après 1815 à la fin des guerres de course, Surcouf continuera sa carrière comme armateur et négociant. C'est ainsi en tout cas qu'il va continuer de s'enrichir. Surcouf a rangé son sabre d'abordage, ses pistolets gravés, et va cesser de courir le monde. Mais il semble que cette vie dans les confortables malouinières de Saint Malo ne lui réussi pas. l'homme d'action qu'il était s'ennuie certainement. Il va s'éteindre en 1827 à âge de 54 ans à saint Servan et sera inhumé au cimetière de Saint Malo.
Seul le romantique Chateaubriand souhaitera se voir inhumé face à l'océan. Contrairement aux grands marins de Saint Malo dont les tombes tournent le dos à la mer et à l'aventure.

Nous sommes au grand aquarium de Saint Malo pour un voyage sous toutes les mers du monde. L'épaisseur des parois qui nous séparent de ces requins varie de 14 à 22 cm et l'ensemble pèse plus de 40 tonnes. Plus de 500 espèces vivent ici dans un million de litres d'eau sans cesse renouvelée


La construction des murailles de Saint Malo a commencé au 12ème siècle.
Au cours des siècles la ville et les demeures s'agrandissent. Construites en bois jusqu'à ce qu'un gigantesque incendie brule 287 maisons, elles seront reconstruites en granit.
Plus tard, sous l'impulsion de Vauban, on construira des digues,des bastions qui vont faire de la ville une véritable place forte qui fera ses preuves lors des tentatives anglaises pour s'emparer de cette citadelle. Saint Malo fut à nouveau détruite en 1944 sous les bombardements alliés mais renaitra encore une fois de ses cendres.
La ville a bâti sa richesse sur les océans du monde grâce notamment à la pêche à la morue en Islande et à terre neuve.
Voilà pourquoi lorsque l'on parle de Saint Malo, on doit parler d'ailleurs. Saint Malo est une véritable fenêtre ouverte sur le monde

Rothéneuf
Au nord de Saint Malo, sur un petit promontoire qui s'enfonce dans la mer, l'abbé Fouré a sculpté le granit pendant 25 ans. Décédé en 1910 on ne sait presque rien de ce curieux abbé devenu artiste à la fin de ses jours. Les raisons qui l'ont conduit à exécuter cette gigantesque œuvre ici à Rothéneuf sont bien mystérieuses. Tout ce qui se dit sur l'abbé ne peut être dit qu'au conditionnel. Même pour le père Tilleul de la paroisse de Rothéneuf à qui nous avons demandé quelques éclaircissements.


Né à quelques kilomètres de Rennes, l'abbé sera un moment vicaire à Paimpont. C'est durant cette période qu'il aurait pris la défense des ouvriers des Forges de Painpont dirigée par une entreprise anglaise. L'abbé est alors appelé mystérieusement à Londres où sans doute il subit les remontrances de l'église. A son retour il aurait été tellement affecté qu'il devint Sourd et muet. C'est alors qu'il s'installe à Rothéneuf.
En effet pour subvenir à ses besoins l'abbé Fouré fait visiter son promontoire sculpté et vend quelques cartes postales. Quand il ne sculpte pas il se tient là dans cette petite cabane dans un solide fauteuil en bois où il a gravé deux mots, amour et douleur.
Ce jour là nous avons essayé de visiter l'ancienne demeure de l'abbé Fouré mais personne n'était là pour ouvrir la porte. Le père tilleul nous a alors emmené voir sa tombe.
La tombe de l'abbé Fouré tourne le dos à la mer mais son esprit est ailleurs très ailleurs

Cancale.
Nous sommes à Cancale, petit bourg fondé en 545 et qui obtint le titre de ville grâce à ses huîtres en tant que fournisseur de la table royale de Louis 16. C'est ici assurément qu'il faut venir pour déguster ce merveilleux coquillage sur le bord de la jetée, à deux ou bien tout seul.
Ce jour là nous nous rendons sur les parcs avec Laurent Simon. Nous sommes un peu en retard et il a peur que la marée ne nous soit plus favorable pour utiliser le bateau.

Vivier sur Mer
En longeant la baie on ne peut manquer de s'arrêter à Vivier Sur Mer, où sont basées les installations de culture de la moule sur des pieux de bois. Ici c'est plus de 1000 tonnes de moules qui sont commercialisées chaque année.

les herbus de la baie du Mont Saint Michel
Nous voiçi presque au terme de notre voyage:on parle souvent du Mont Saint-Michel mais l'immensité qui le cerne recèle elle aussi bien des curiosités. Nous commençons notre balade en compagnie d'un guide de la Baie dans les herbus,ces grands champs recouverts par la mer à marée haute.
voici à quoi ressemble les herbus lors des grandes marées.
Les voies d'accès au Mont sont elles aussi en partie recouvertes par l'eau qui s'infiltre dans les ruelles les plus basses.

Les grandes marées peuvent être dangereuses pour ceux qui se seraient aventurés dans la baie et même le renard se fait surprendre par la vitesse de la montée des eaux.

Le temps d'une omelette chez la mère Poulard en guise de éjeuner et nous voilà repartis toujours en compagnie de notre guide dans la baie du Mont Saint-Michel. La baie offre de nombreux indices quant à la montée du niveau de la vase. Elle garde l'empreinte des phénomènes naturels qui s'y déroulent.
Tandis que nous marchons, une seule question nous taraude. Y a t - il vraiment des sables mouvants dans la baie du Mont Saint-Michel où est-ce une légende?
Les sables mouvants existent bel et bien. Ils sont d'autant plus dangereux lorsqu'un grand nombre de personnes empruntent le même passage. On comprend pourquoi beaucoup de pèlerins trouvèrent la mort en traversant la baie pour se rendre au Mont.

Nous sommes sur le pic de la Folie, le rocher de Tombelaine, rocher de légende. Seul au milieu de la baie, il nous donne l'impression d'aborder une île. Tombelaine estl'occasion d'évoquer un autre danger de la baie celui de la vitesse de la montée de la mer.
La baie est aussi dangereuse que fascinante. Son spectacle se mérite, au terme d'une longue marche.

 

 

Les derniers titres